PRESENTATION DE LA COFENABVI

000177922_2-6e7144304703f895ac8e17ad57443dbb

DATE DE CREATION : née de la volonté d’acteurs privés de la filière bétail viande, la Confédération des Fédérations Nationales de la Filière Bétail Viande elle a été créée le 27 décembre 2004 à Bamako, au cours de l’Assemblée Générale constitutive sous l’appellation COFENABVI PAM UEMOA

MEMBRES FONDATEURS : la crise née en 2002 en Côte d’Ivoire, le commerce de bétail entre les pays du Sahel et la côte d’Ivoire, s’est retrouvé brusquement arrêté, mettant du coup les acteurs, exportateurs comme  importateurs dans de grosses difficultés. Afin de trouver des solutions à cette situation des acteurs du Burkina Faso, du Mali et du Niger se sont retrouvés avec ceux de la Côte d’Ivoire à Bobo Dioulasso ; l’idée a été présentée à une institution sous régionale, l’UEMOA, qui a souhaité que les autres pays membres y soient associés ; ainsi donc, les initiateurs ont pris leur bâton de pèlerin pour parcourir la sous-région pour regrouper les acteurs des Fédérations Nationales des huit pays membres de l’UEMOA à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Son objectif essentiel est de promouvoir la Filière Bétail et Viande par la valorisation des ressources animales et une meilleure organisation des circuits commerciaux. Elle est la principale organisation de dimension régionale qui s’occupe des questions commerciales du bétail et de la viande dans l’espace CEDEAO.

Chaque Fédération Nationale regroupe les acteurs de la chaîne, depuis la production (éleveurs) jusqu’à la transformation (bouchers) en passant par les commerçants.

Le siège est en Côte d’Ivoire où elle a signé un accord de siège avec le Gouvernement ivoirien.

Depuis la dernière Assemblée Générale Ordinaire tenue à Lomé les 28 et 29 juin 2010, la Confédération a changé de dénomination pour s’appeler désormais Confédération des Fédérations Nationales de la Filière Bétail Viande de l’Afrique de l’Ouest, COFENABVI – AO et ce afin de pouvoir s’ouvrir à toute la sous région notamment aux Etats CEDEAO.

Cette même AGO a procédé à des amendements aux statuts et règlement intérieur et désormais la Confédération est dirigée par un Conseil d’Administration de 09 membres comprenant des acteurs de tous les pays membres et s’est doté d’un secrétariat permanent chargé de la gestion quotidienne.